météowapi.be MeteoWapi, Belgique

50° 38.40' N | 003° 22.32' E | 21 meter | Voir la carte

Niveau des cours d eaux en Région wallonne

23-sep-2017 09:20

Station:Lacrosse WS1640
Logiciel:weewx v3.4.0
Temps de fonctionnement de Weewx:270 Jours, 21 Heures, 41 Minutes
Temps de fonctionnement du Serveur:356 Jours, 22 Heures, 0 Minutes
Brouillard Valable du: 23-09-2017 08:59 Au: 10:59 Avertissement pour: Brouillard Niveau: Jaune info button
nederlands:
Vanochtend hangen er lokale mistbanken die het zicht kunnen beperken tot 100 m of minder.

français:
Ce matin, on prévoit localement des bancs de brouillard qui pourront limiter la visibilité à 100 m ou moins. 

Explications

Plusieurs éléments sont pris en compte pour décider du lancement d'une phase de pré-alerte ou d'alerte de crue :

  • la capacité d'infiltration des sols (Les sols sont-ils gorgés d'eau par les précipitations des jours précédents ? Sont-ils gelés ?)
  • les débits et niveaux d'eau de la rivière (La rivière a-t-elle dépassé un seuil critique ? Est-elle à plein bord ? Menace-t-elle de déborder à plusieurs endroits ?)
  • la répartition et l'intensité des précipitations en cours et prévues
  • la situation du cours d'eau en amont et des affluents
  • ...
  • Tous ces éléments sont intégrés dans les modèles de prévisions, mais la décision finale n'est pas laissée à un système automatique. Elle est prise par le responsable de permanence. Son interprétation reste primordiale pour éviter d'inutiles passages en phase d'alerte et reconnaître à temps les situations qui pourraient évoluer défavorablement.

    Différents scénarios peuvent se présenter :

    Scénario 1
    La situation est normale sur tous les bassins. Il n'y a aucun risque de crue à court terme. Les débits et niveaux d'eau sont normaux pour la saison. La rivière est dans son lit mineur et ne menace pas de déborder.

    Scénario 2
    La situation est normale sur tous les bassins, mais les conditions climatiques observées et prévues nécessitent une vigilance accrue. Un exemple typique mais pas unique : une quantité de neige importante est encore présente sur les Ardennes et un dégel rapide accompagné de précipitations abondantes est prévu.

    Dans ce scénario, deux procédures sont lancées :

  • la surveillance est renforcée par une analyse plus fréquente des données et par des contacts plus nombreux avec les météorologues,
  • tout est mis en place pour accélérer si nécessaire le déclenchement d'une phase d'alerte, éventuellement un message d'avertissement est lancé.
  • Cette seconde procédure est surtout suivie les veilles de week-end ou de jours fériés et vise particulièrement les services destinataires de nos messages d'alerte. 

    Scénario 3
    Les conditions hydrologiques sont telles que la phase de pré-alerte de crue doit être déclenchée pour un ou plusieurs bassins.

    Cette phase signifie qu'une ou plusieurs rivières du bassin pourraient déborder dans les prochaines heures et provoquer des inondations localisées et sans gravité.

    Des messages de pré-alerte sont envoyés aux services gestionnaires des cours d'eau et au Centre Gouvernemental de Coordination et de CRise (CGCCR).

    Scénario 4
    Les conditions hydrologiques sont telles que la phase d'alerte de crue doit être déclenchée pour un ou plusieurs bassins.

    Cette phase signifie que la rivière va déborder dans les prochaines heures et qu'elle provoquera des inondations importantes. Une fois déclenchée, cette phase d'alerte de crue est maintenue, tant que l'inondation est en cours.

    A ce stade, toutes les autorités administratives et les services de secours sont alertés. Des messages de situation et de prévision leur sont envoyés à intervalles réguliers durant toute la période d'alerte de crue. 

     

    Les  destinataires des messages d'avertissement, de préalerte et d'alerte de crue se répartissent en plusieurs groupes :

  • les gestionnaires des cours d'eau : les services concernés des différentes administrations doivent prendre toutes les mesures adéquates concernant les rivières qu'ils gèrent ;
  • les autorités locales et fédérales responsables de la sécurité : elles sont bien sûr concernées au premier chef par nos prévisions, qui leur permettent de mieux coordonner les différentes actions à prendre et d'informer correctement la presse et le public ;
  • les services hydrologiques des pays limitrophes : ils sont intéressés par les informations de base et par les prévisions ;
  • les gestionnaires d'exploitation spécifique : les grandes compagnies de distribution d'eau (CIBE, SWDE,...) sont intéressées par la connaissance de niveaux d'eau à proximité de leurs captages importants tandis que les sociétés d'électricité (Electrabel, ...) cherchent à protéger leurs installations ;
  • les services de secours : grâce aux informations fournies, ils peuvent adapter judicieusement les moyens à mettre en oeuvre pour faire face aux inondations.
  • Niveau des cours d'eaux en Région wallonne

    Pub